Mardi, les élèves de sixième B du collège Kérallan se sont transformés en petits reporters à Océanopolis. Guidés par leurs enseignants, ils ont pu approfondir leurs connaissances dans le domaine des sciences liées à l’univers marin.

Des chercheurs et un photographe plongeur du CNRS sont venus présenter le fruit de leurs recherches, montrer des photos d’animaux : lottes aux bouches immenses, araignées aux pinces et pattes interminables, poissons plats aux yeux proéminents.

Un « colloque scientifique » en trois langues Mardi, les collégiens ont pu exposer devant un large auditoire, dans l’auditorium, le fruit de leurs différentes activités : élaboration de fiches d’identités d’animaux marins existants ou imaginés, cartes des sept familles, affiches et dessins ou encore monstre en plastique.

L’exposé mené par quatre élèves a permis de présenter un « colloque scientifique », en trois langues. Le projet, explorant la problématique « Les monstres marins sont-ils ceux que l’on croit ? », a abouti à un constat consternant : les monstres marins n’existent que dans l’imagination humaine.

Les hommes sont bien les seuls responsables de ce que subissent les océans : continents plastiques, pollutions ou animaux sacrifiés.

TELEGRAMME 2015 06 13
TELEGRAMME 2015 06 13

Mardi les élèves de 6eB du collège de Kerallan se sont transformés en petits reporters à Océanoplois