Une filière bilingue breton ouvrira-t-elle au collège de Kerallan l’an prochain ? Le recteur dit oui… Si dix élèves minimum s’inscrivent. L’inspecteur en charge des langues régionales au rectorat, Rémy Guillou l’a dit aux parents d’élèves à l’occasion d’une réunion sur ce projet.

Cette filière bilingue concernerait notamment les écoliers engagés dans un enseignement bilingue dans les écoles publiques Anita-Conti à Plouzané, Roz-Avel à Plougonvelin et Marcel-Aymé à Milizac. « Le potentiel est là ! », estime Rémy Guillou. Ils sont en effet 23 élèves en CM2, dont 11 à Plougonvelin, 7 à Plouzané, et 5 à Milizac. L’année prochaine, un creux est attendu avec un total de 13 élèves potentiels mais ils seront plus de 20 par la suite.

Jusqu’au 16 décembre

Principal du collège, Alain Bouchez souhaite également la création de cette filière : « J’espère que la demande va se concrétiser. Le conseil d’administration de l’établissement reçoit des demandes de parents en ce sens depuis 2008 ! » Une ouverture attendue également par Div Yezh Plouzané, association de parents d’élèves en classe bilingue : « Le rectorat est à nos côtés. C’est une occasion historique ! »

Chantal Simon-Guillou, première adjointe à Plouzané et vice-présidente du conseil général, se félicite elle aussi de voir le dossier bien engagé. La filière bretonne correspond à trois heures de breton chaque semaine. Des matières, telles que l’histoire-géographie, sont aussi enseignées en breton.

Pour cela, le rectorat s’engage à ce qu’un professeur de breton soit nommé dès septembre.

Les familles ont jusqu’au 16 décembre pour faire connaître leur décision.

OUEST FRANCE 2013 11 25
OUEST FRANCE 2013 11 25

« Cette possibilité de filière bilingue est une bonne nouvelle », se réjouit Chantal Simon Guillou, vice-présidente du conseil général et adjointe au maire. |